Notre auteure et conteuse
Nadja Viet Halik
Nadja-cv.jpg

Après un baccalauréat scientifique à la fin des années 1970, et se sentant aussi reliée à la vie par les mots, (elle écrit depuis l’âge de sept ans!), elle entame des études universitaires en langues et littératures étrangères. Puis elle plonge dans le monde du travail en entrant dans un collectif de femmes pour créer une association socioculturelle à Strasbourg au début des années 1980. Le ministère du Droit des Femmes soutient cette structure associative qui fonde aussi son existence dans l’action sociale. La vocation culturelle du lieu se traduit par des festivals de cinéma, de musique ou des forums littéraires. À Strasbourg, elle écrit toujours, anime des soirées littéraires, et danse aussi, en suivant le cours de danse contemporaine de Renate Pook (amie de Pina Bausch à l'école de danse d'Essen en Allemagne, avec Kurt Joos, créateur du Tanztheater). En 1995, à Vandœuvre, au Centre Culturel André Malraux, et pour le festival Musique Action, elle danse dans la création de Mux Makina, œuvre pour trois danseurs dans des décors et sur une musique originale de l’artiste Artô Stroïazzo. Avec ce dernier, et sous la direction de la regrettée décoratrice Titina Maselli, elle est chargée de la réalisation du gigantesque cheval du décor de Pietro Aretino mis en scène au Théâtre National de Strasbourg par Jean Jourdheuil en 1986. La même année, ils participent encore à l'aventure mémorable du Roi Lear monté en 1986 par Matthias Langhoff au Théâtre National de Strasbourg, (avec Serge Merlin dans le rôle-titre) avec la réalisation de mannequins qui figureront dans l'un des dix décors différents de cette pièce cyclopéenne. En tant que sculpteur et poète, Nadja a aussi été animatrice culturelle en milieu scolaire en Zone d'Éducation Prioritaire pendant six années.

Elle intègre Radio France au début des années 1990, en rejoignant le réseau FIP en région (à Metz) pour une décennie d'un "commerce" agréable avec les auditeurs. Des interventions ciselées, une diction parfaite, sur un programme musical ininterrompu, se conjuguent avec une sensibilité à l'air du temps qui entoure le média radio. Après une restructuration, Radio France lui propose de continuer à parler sur les mêmes fréquences en région en devenant animatrice sur le réseau France Bleu. Les années 2000 sont donc sous le signe du reportage à travers la Moselle puis l'animation d'antenne en direct, avec toujours cette même empathie avec l'auditoire. En 2010, après un arrêt longue durée pour raisons médicales, Nadja intègre France Inter où elle est aujourd’hui éditrice pour le web du site.

 

Depuis plusieurs années, elle soutient la Compagnie théâtrale en créant de nouveaux concepts (Madame Bovary, Ulysse & le Cyclope). À Paris, elle participe régulièrement aux soirées littéraires de l’Atelier des Amandiers au cours desquelles elle dit et défend des textes poétiques.

Depuis 2017, Nadja est au programme pour conter une nouvelle version de Femme Phoque, conte merveilleux et, à partir de septembre 2018, Lecture à la demande.

Outre d'être conseillère artistique de la Compagnie, elle propose pour la saison 2020/21 une lecture travaillée de Un Cœur Simple.