Mme Bovary à Pontivy

Commentaires des éléves du Lycée Joseph Loth de Pontivy le 12 janvier 2015

Pontivy elevespontivy J masson

Madame Bovary interprété par Jacques MASSON

Le spectacle de Jacques MASSON est basé sur l'alternance entre la lecture de lettres écrites par FLAUBERT à sa maîtresse Louise COLET, et la récitation de passages du roman Madame Bovary. La mise en scène est à la fois simple et très efficace : on a une table et un fauteuil, recouverts d'un tissu pailleté doré, et un pupitre avec une plume. Lola

LA PAROLE AUX ÉLÈVES...

Ce qui m'a le plus touchée, c'est l'agonie d'Emma et la mort du personnage correspondant au moment où le conteur souffle sur la bougie. Pour ma part, j'aurais préféré que le comédien éteigne la lumière dans le public pour que celui-ci soit davantage attiré par la scène.
Océane TL1
J'ai aimé la sobriété de la mise en scène et le ton du conteur. La technique flaubertienne du contrepoint a particulièrement été mise en valeur dans la scène des comices agricoles ; cela m'a permis de mieux la comprendre.
Timothée TL1
J'ai beaucoup apprécié la voix du comédien qui nous faisait partager l'état d'esprit de Madame Bovary. J'aurais bien vu le comédien s'asseoir plus souvent dans le fauteuil devant lui lorsqu'il récitait des passages du roman.
Edouard TL1
Bravo pour le travail de mémorisation : Jacques Masson a fait l'effort de nous réciter le texte à la virgule près, c'est impressionnant. La mise en scène de la mort d'Emma était parfaite. Certains passages auraient pu être raccourcis, d'autres auraient pu être insérés (par exemple, la première rencontre de Charles et Emma ou leurs noces à la campagne avec la description du gâteau). Quant au comédien, il aurait pu jouer davantage Flaubert au moment de la lecture des lettres.
Marie TL1
C'était une très bonne idée de faire alterner la lecture de lettres et la récitation de passages du roman.
Laura TL1
Pour moi, Flaubert pouvait être joué de manière encore plus hautaine, quitte à en faire trop, pour casser le rythme du spectacle et nous faire parfois rire !
Amandine TL1
L'atmosphère de veillée funèbre était très bien rendue.
Ninog TL1
Mon moment préféré est quand Jacques évoque le bal au château de la Vaubyessard. Les extraits pouvaient être plus raccourcis et davantage variés.
Mathilde TL1
Je trouve que le texte de Flaubert gagne beaucoup à être lu. Même si j'ai trouvé l'extrait choisi un peu long, j'ai beaucoup aimé le passage concernant les lectures d'Emma au couvent.
Lola TL1
Grâce à ce spectacle, j'ai mieux compris la genèse du roman de Flaubert.
Chloé TL1
Une belle prestation dont on ne peut que louer l'effort de mémorisation. Par contre, la récitation d'extraits du roman manquait un peu de dynamisme à mon goût : peut-être plus de mouvements, de gestes de la part du comédien ?
Pierre-Marie TL1
Le ton pris par Jacques au moment de la lecture des lettres était tout à fait juste car on a vu que Flaubert était présenté comme un homme "sérieux et grave" lors de son procès. Le romancier prenait son travail très au sérieux !
Élodie TL1
J'ai bien aimé la mise en parallèle des deux lettres de rupture : celle de Rodolphe à Emma et celle de Flaubert à Louise ! C'était bien vu !! Ce que je dirais à Jacques, c'est de réciter des extraits moins longs et de davantage jouer les lectures de lettres, comme s'il incarnait lui même Flaubert !
Julie TL1
La lecture des lettres de Flaubert aurait gagné à être suivie d'une explication systématique.
Sinon, mon moment préféré est le passage où Emma est au couvent. Alors que cela m'avait paru long et ennuyant dans le livre, Jacques a réussi à lui donner vie et on visualisait presque les châteaux et les princes rêvés par Emma. Le passage des comices était aussi très bien joué avec un contrepoint bien mis en évidence.
Lucie TL1
J'ai apprécié l'atmosphère que Jacques Masson a su créer.
Léo TL1
Pour moi, le ton de Jacques pouvait être plus varié entre la narration de madame Bovary et la lecture des lettres. Le passage du bal à la Vaubyessard laissait une belle place à notre imagination.
Pierre-Armel TL1
J'ai bien apprécié le spectacle, notamment lorsque le comédien se laisse emporter par les sentiments des personnages ! En plus, Jacques possède une extraordinaire moustache qui me fait penser à celle de Flaubert !
Guillaume TL2
Quand le comédien nous lit des lettres personnelles écrites à Louise Colet, il nous fait mieux comprendre l'état dans lequel le met l'écriture de son roman. C'est une tâche qui n'est pas facile du tout !
Kenza TL2
Le spectacle est très bien interprété et les passages du roman comme les lettres sont bien choisis. Mais cela demande aussi un intense travail de concentration de la part des spectateurs.
J'aurais peut-être aimé un spectacle plus interactif ou des micro-pauses entre les différentes récitations.
Tippi TL2
Dans ce spectacle, j'avais l'impression de vivre la longue et difficile écriture du roman Madame Bovary avec Flaubert. C'est un important travail et de mémorisation et de récitation.
Mackenzie TL2
J'ai été impressionnée par les changements de voix lors des comices agricoles. Le seul petit reproche que je ferais est la longueur des extraits récités, mais comme l'a dit le comédien, il est très difficile de couper les textes de Flaubert. De fait, le travail de mémorisation est à saluer !
Axelle TL2
Cette représentation était agréable. C'était une nouvelle façon de voir l'oeuvre et de comprendre l'esprit de l'auteur.
Sarah TL2
J'aurais aimé plus d'action, plus de rythme !
Alizée TL2
J'ai apprécié le jeu avec le tissu : d'abord pailleté et doré, à l'image des rêves d'Emma, il est retourné pour devenir terne au moment de la mort de l'héroïne. C'était très efficace !
Alexandre TL2
Selon moi, il manque un passage évoquant la relation d'Emma avec Léon. Le moment qui est récité est très rapide par rapport aux autres. C'est un peu dommage.
Mélanie TL2
Jacques Masson est un mémorisateur incroyable ainsi qu'un très bon conteur ; je salue sa performance !
Julie 1L1
Le concept roman / lettre est bien trouvé, mais certains passages auraient pu être raccourcis pour garder en haleine le public impitoyable des jeunes d'aujourd'hui !!
Lénaïg et Jane 1L1
Avant ce spectacle, j'avais l'idée d'un roman dur et ennuyant à lire mais Jacques m'a fait changer d'avis et m'a donné envie de découvrir ce roman.
Louis 1L1
J'ai trouvé le conteur très singulier et intéressant, passionné par ce qu'il faisait. Les lettres lues auraient pu être encore plus nombreuses pour mieux nous faire découvrir la genèse du roman de Flaubert. 5 années d'écriture, ce n'est pas rien !!
Esteban 1L1
Je félicite Jacques pour sa capacité de mémorisation, ainsi que la mise en scène du texte, à la fois épurée et efficace.
Jeanne 1L1
C'est un spectacle très intéressant et très exigeant puisque le conteur s'obligeait à respecter le texte "à la virgule près". En revanche, l'ensemble m'a paru un peu linéaire. On aurait pu davantage accentuer la différence entre les lectures de lettres et les passages du roman.
Célia 1L1
En 6 mois de travail, Jacques Masson a réussi à nous faire partager les émotions d'Emma et les doutes de Flaubert. Chapeau !
Agathe 1L1
J'ai beaucoup aimé la voix du conteur, à la fois douce et entraînante, sans compter l'important travail de mémorisation qu'il a effectué !
Manon 1L1
On ressentait le respect de Jacques Masson pour l'auteur Flaubert ; j'ai trouvé ça impressionnant qu'il refuse de se tromper sur le texte récité à la virgule près !
Jane 1L1
 

Mme Bovary au Likès de quimper



« Autour de Madame Bovary » : un pari réussi !

Jacques Masson , comédien et conteur a fondé et dirige la Compagnie « L’Émotionnelle » . Il a donné , ce mardi , devant 120 élèves du lycée général ( trois secondes et la Terminale L) un spectacle composé d’extraits du roman de Flaubert , le tout entrecoupé par les lettres adressées par l’écrivain à sa « Muse » Louise Colet lors de la rédaction du roman .

Sur scène ,le décor est simple : chaise et table recouvertes d’un tissu réversible , un lutrin, et l’artiste : gilet de couleurs et écharpe rouge jouent aussi la carte de la simplicité . Pendant 1 heure 40 , on plonge dans les affres de la création au fil de la correspondance et on s’imprègne du verbe de Flaubert , du tempo de la lecture – tour à tour murmuré ou scandé ...Spectacle exigeant qui nécessite une écoute attentive pour déguster les « morceaux choisis » : l’éducation d’Emma , le bal , les comices agricoles ...La tragique destinée . Les personnages prennent chair et on découvre ou (re)découvre alors le chassé-croisé des amours , des désillusions et des rêves perdus .

Les lycéens ont su rester attentifs , parfois déroutés, sans doute, par le contexte ou le vocabulaire que Jacques Masson précise parfois au cours de ses interventions .

Les applaudissements ont , justement, salué la performance : merci pour cet instant de partage littéraire qui s’inscrit aussi dans les ouvertures culturelles , pratiquées dans tous les domaines au Likès .

Kristian Gonidec
 









rencontres-amendiers